Le risk manager, un médecin pas comme les autres

20 février 2016 | Actualité du cabinet

En quoi le Risk Management peut-il aider les Dirigeants à remplir leur mission ?

 

Profession RM : Un regard sur le monde ?

Profession Risk Manager ! Profession de niche ou métier du siècle à venir ? Plus qu’un métier, être Risk Manager c’est regarder le monde différemment et accepter de cheminer à contre courant.

Pour garantir aux dirigeants que l’objectif de maximisation des résultats sous contraintes fortes et permanentes peut être atteint, le Risk Manager observe en permanence les signaux faibles de potentiels futurs dangers dont la réalisation peut avoir des conséquences dramatiques sur l’entreprise.

Mais, pour comprendre toute la particularité du métier de Risk Manager et du réel contenu de cette fonction qui embrasse de nombreux domaines de compétence, le Risk Manager doit se tenir dans un état d’attention pour être présent, vigilant et disponible. C’est par ce « silence intérieur » que commence la profession de Risk Manager.

Dès que ce silence s’installe, le rôle « de veilleur éveilleur » dont la mission est de tout imaginer, y compris le pire, s’impose naturellement afin d’éviter aux dirigeants de voir leurs actifs matériels et humains atteints par quelque incident ou accident que ce soit.

 

Profession RM : Un spécialiste de l’observation des silences ?

Etre Risk Manager, cela consiste parfois à accepter d’être celui que l’on met en cause lors de la survenance d’accidents !

Peu d’acteurs au sein de l’entreprise voient en lui le protecteur, le spécialiste scientifique de la vision globale et des situations complexes; il est celui qui protège l’entreprise, ses dirigeants, ses salariés, toutes les parties prenantes obsessionnellement concentrées sur l’objectif de création de richesses. Pour comprendre combien le rôle du Risk Manager est complexe, holistique et infini ne faut-il pas commencer par accepter la nécessité de « se perdre » et de « lâcher prise » ? Douter à nouveau sans que cela n’empêche la nécessaire prise de décision que le Risk Manager prépare pour les dirigeants de l’entreprise.

Le point de départ de ce « lâcher prise » commence par le naturel retour à la conscience du souffle. La conscience ineffable, insécable de la vie à laquelle l’Homme est attaché par le Cœur, le centre, le départ et la fin de la vie.

Une science de la nature ou science de la vie holistique basée sur l’observation, l’Ayurvêda – āyus (vie) et veda (science, ou connaissance) peut apporter un autre regard et répondre par translation à la question : en quoi le Risk Management peut-il aider les Dirigeants à remplir leur mission ?

 

Le Risk Manager doit se tenir dans un état d’attention pour être présent, vigilant et disponible.

 

Profession RM : Un médecin pas comme les autres !

Comme le Médecin ayurvédique appelé « le Vaïdya » aide ses patients à préserver leur homéostasie pour rester en bonne santé, le Risk Manager a, lui, pour mission d’aider les dirigeants à ne pas auto générer par méconnaissance voire par erreurs, – fussent-elles culturelles, organisationnelles ou managériales – les conditions de réalisation des aléas débouchant sur un incident, ou pire un accident, conditions qui mettent un frein au nécessaire développement de l’entreprise dont il a en quelque sorte la garde.

En comparant les deux approches, tradition ayurvédique et Risk Management on redécouvre le la profondeur de la véracité de la compréhension du monde par la nécessaire observation attentive de ses phénomènes qu’ils soient visibles ou invisibles à l’œil nu. Un seul angle d’observation ne peut faire TOUTE la réalité et vérité.

Les similitudes entre l’Ayurvêda et le Risk Management sont nombreuses: l’Ayurvêda est essentiellement une science de l’expérience directe basée sur l’observation des équilibres que dans une certaine mesure le Risk Management se force de mettre en œuvre.

Une approche holistique et globale comme doit la pratiquer le Risk Manager est aussi un point commun entre les deux sciences.

L’Ayurvêda est orienté vers la fonction (physiologique) que le Risk Manager doit appliquer à chaque « organe » de l’entreprise dont il a la charge d’anticiper pour les éviter, ses maux les plus sérieux.

En d’autres termes, le Risk Management et la médecine ayurvédique considèrent l’entreprise pour le premier et l’organisme pour le second comme un tout indivisible qui doit fonctionner comme un tout et exister comme un tout.

 

A la question : « En quoi le Risk Management peut-il aider les Dirigeants à remplir leur mission ? » je répondrai pour conclure provisoirement cette réflexion par ceci.

Tous deux ont pour mission la Prévention des risques.

Comme les médecins d’hier et d’aujourd’hui ont été ou sont contraints chaque jour d’inventer l’impossible, de chercher à comprendre l’inexplicable, d’analyser les interactions entre les Hommes, les Phénomènes et l’Univers dans lequel ils évoluent pour répondre aux défis des risques émergents, les Risk Managers devront eux demain non seulement renforcer et développer de nouvelles compétences et connaissances techniques mais aussi utiliser la lumière d’autres sciences ou connaissances – tels les Vêdas – pour remplir leur mission de gardien du temple que l’on appelle l’Entreprise.

 

Article rédigé par Eric Godbille
Parution dans Préventique, numéro de janvier 2016