icone-service-3-large

Ingénierie assurancielle & financière

 

De quoi s’agit-il ? Lorsque l’assurance « traditionnelle » n’est pas en capacité d’industrialiser une offre pour des raisons économiques, de capacité, politiques, … NOUS sommes en mesure de créer la police d’assurance qui servira de « véhicule au portage du risque décrit ».

 

Financer l’inassurable

La tolérance au risque peut être définie comme la capacité financière de l’entreprise à faire face aux charges engendrées par des sinistres grâce à son cash-flow disponible, ses provisions et autres fonds disponibles.

Cette capacité financière correspond donc au montant de perte que peut supporter l’entreprise  sans que cela ait des répercussions significatives sur ses activités, ses indicateurs financiers, sa pérennité.

Chapon Le Hir offre à des entreprises de toute taille des solutions d’assurance sur mesure, adaptées à leur profil de risque et souvent réservées uniquement aux grands Groupes. Nous intervenons à vos cotés pour vous aider à couvrir des aléas inassurables ou difficilement assurables de façon traditionnelle.

  • absorber / gérer les franchises
  • assurer des garanties exclues des contrats « traditionnels »
  • mais aussi couvrir les pertes pécuniaires suite à des évènements générateurs non standards

 

Ces solutions ont pour avantage de vous aider à :

  • Couvrir des risques spécifiques
  • Maîtriser votre résultat dans le temps
  • Consolider les fonds propres du groupe
  • Mutualisation de risques entre entités juridiques différentes
Les solutions mises en place permettent de dépasser les limites de l’assurance traditionnelle :

  • Pas de paiement de primes d’assurance à fonds perdus…
  • Absence d’écarts entre les risques et les couvertures réellement données
  • Délais de règlement des sinistres extrêmement courts
  • Bénéficier des avantages du cadre réglementaire de l’assurance en terme de provisionnement et de mutualisation des risques

 

 


 

Les risques d’entreprendre

La faute inexcusable pertes financières supportées par l’assuré et constituée des :

  • Cotisations complémentaires mises à sa charge par la Caisse au titre de l’article L.452-2 du code de la sécurité sociale
  • Indemnités récupérées auprès de lui par la Caisse au titre de l’article L.452-3 du code de la sécurité sociale
Risques liés aux retards par rapport aux engagements contractuels :

  • Suspension administratives ou reports des autorisations administratives pour des raisons indépendantes de l’Assuré
  • Modifications exigées par les Autorités administratives
  • Retards administratifs, notamment le mécanisme d’approbation des projets de développement dans le pays
  • Retards liés à des pénuries de matériels
  • Retards de livraison de matériels
  • Retards liés aux conditions météorologiques
  • Retards liés aux grèves dans les entreprises locales sous-traitantes
  • Retards consécutifs à décision administrative d’interdiction d’accès et/ou d’exploitation
  • Retards liés à des dérives des délais d’études d’approbation et de réalisation
  • Changements législatifs
Force majeure, au sens de la jurisprudence et des clauses de contrats (relative à tout événement qui est imprévisible et en dehors de la volonté des parties, dont notamment intempéries, catastrophes naturelles…) :

  • Risques sociaux politiques internes : grèves, émeutes, guerre civile
  • Risque d’interférence du fait du prince, et notamment intervention spécifique des Pouvoirs publics dans la gestion du projet
Risque politique :

  • Confiscation, expropriation, nationalisation (y compris nationalisation rampante)
  • Retrait d’autorisation
  • Résiliation unilatérale et/ou non respect et/ou non renouvellement par les Autorités Concédantes de leurs accords de concession ou de licences
  • Décisions administratives, lois, ordres, décrets
  • Actions du gouvernement du pays de la territorialité et/ou de toute autorité locale de fait
  • Abandon forcé consécutif à une situation de force majeure politique ou à une recommandation du gouvernement du pays du souscripteur
  • Désinvestissement forcé, discrimination sélective
  • Non respect de sentence arbitrale en faveur de l’Assuré
  • Inconvertibilité / non transfert de tous flux financiers et notamment des dividendes
  • Destruction, suite à : trouble de l’ordre public, malveillance à motivation politique, sabotage, guerre, guerre civile, grève, émeute, lock-out, insurrection, rébellion, révolution, mutinerie, terrorisme
  • Pertes autres que la destruction, suite à : trouble de l’ordre public, malveillance à motivation politique, sabotage, guerre, guerre civile, grève, émeute, lock-out, insurrection, rébellion, révolution, mutinerie, terrorisme
  • Dévaluation monétaire, crise monétaire, récession économique
  • Vol, vandalisme, pillage en situation de guerre ou de truble civil, etc…

A cela viennent se rajouter le Risque environnemental et les Risques sociaux.

 


 

Les risques que nous couvrons sont « illimités », quelques exemples de solutions apportées à nos clients ci-dessous.

 

Focus sur notre démarche d’analyse de votre tolérance aux risques

Définition de votre tolérance aux risques :

  • La tolérance au risque peut être définie comme la capacité financière de l’entreprise à faire face aux charges engendrées par des sinistres grâce à son cash-flow disponible, ses provisions et autres fonds disponibles
  • Cette capacité financière correspond donc au montant de perte que peut supporter l’entreprise sans que cela ait des répercussions significatives sur ses activités, sa pérennité, etc…
Nous proposons une démarche en 3 phases :

  1. Sélection des indicateurs financiers clefs de l’entreprise grâce à des entretiens et sélection d’indicateurs qualitatifs
  2. Estimation des variations tolérables de ces différents indicateurs, en interne et en comparaison des performances d’entreprises du secteur d’activité
  3. Sélection d’un échantillon de scénarios de sinistre et estimation de leur impact sur les indicateurs afin d’allouer la rétention par risque

 

Focus sur notre démarche d’identification des risques majeurs

La notion de risque fait référence aux aléas ou événements susceptibles d’affecter les résultats financiers de l’entreprise.

Chaque risque est caractérisé par la probabilité d’occurrence de l’événement, puis par les conséquences possibles de sa survenue (surcoûts, retards, réduction des performances, dommages aux personnes, aux biens ou à l’environnement…)

Cette analyse s’effectue en croisant : probabilité de survenance, sévérité du risque et le niveau de contrôle existant.

Cartographie des risques 
assurance-risques-majeurs

 

Focus sur notre démarche d’optimisation du coût global du risque

1. Définition de la tolérance au risque
2. Identification des risques
3. Optimisation du financement des risques

  • Une fois le niveau de rétentions déterminé et les risques majeurs identifiés, il est alors possible d’étudier différentes options de programmes en termes de franchises et de limites. La stratégie de financement optimale consiste à identifier le programme qui minimise le coût total du risque.
  • Le coût total du risque mesure la charge financière d’un risque en prenant en compte le transfert partiel (franchise, exclusions, sous-limites) à l’assurance ainsi que les coûts associés à cette couverture (primes, taxes et coût d’intermédiation…)
Optimisation du financement des risques
assurance-cout-global

 

 

Focus sur notre démarche d’optimisation du financement des risques

assurance-financement-risques

 


Découvrez nos autres services :